Génération perdue ?

Ils étaient jeunes et prometteurs, formés au Lech Poznan, au Legia Varsovie ou au Zaglebie, les Puchacz, Moder, Karbownik, Placheta semblaient avoir un avenir radieux lorsqu’ils évoluaient en Ekstraklasa. Hélas, entre blessure et mauvais choix de carrière, on semble perdre peu à peu ceux qui devaient prendre la relève de Glik, Krychowiak and co. Retour sur cette génération de joueurs nés entre 1997 et 2003 et qui semble en grande partie perdue…

Les gardiens

Bartolomiej Dragowski (25 ans, 2 sélections). Formé au Jagiellonia Bialystok, il a effectué ses débuts en Ekstraklasa très jeune, le 27 mai 2014 face au Korona Kielce. Il est ensuite devenu indispensable jusqu’à son départ à la Fiorentina en 2016 où il n’a joué que 9 petites rencontres, barré par le roumain Tatarusanu. Les années suivantes se sont essentiellement passées aussi sur le banc de touche ce qui l’a obligé à partir en prêt au FC Empoli à l’hiver 2019 où il est devenu le numéro un. De retour, il s’impose dans les cages de la Fiorentina lors de la saison 2019-2020 puis la saison suivante. Blessé à l’automne 2021 il est remplacé par Terraciano et perd sa place.  Il s’est engagé à La Spezia à l’été 202. Blessé, il subit une opération à la cheville en janvier 2023. Problèmes principaux : blessures et choix de carrière.

Radoslaw Majecki (23 ans, 1 sélection). Formé au Legia, il a été transféré à l’hiver 2020 à Monaco et est prêté à son club formateur dans la foulée, le temps d’être sacré champion de Pologne en 2020 (seconde fois pour Majecki, après le titre de 2017). Après deux saisons et 11 petits matchs avec l’AS Monaco, il a été prêté au Cercle Bruges à l’été 2022. Cette saison, il est titulaire au sein du club actuel 9ème de Jupiler league. Problème principal : choix de carrière.

Kamil Grabara (23 ans, 1 sélection). Formé à Liverpool, Grabara a été transféré au FC Copenhague à l’été 2021. Après une saison pleine et complète en 2021-2022, Grabara a progressé et a été un pilier de l’équipe championne du Danemark en 2022.

Les défenseurs

Tymoteusz Puchacz (23 ans, 12 sélections). Il a effectué deux saisons pleines (2020-2021 et 2021-2022) avec le Lech Poznan (XXX35 matchs, 3 buts, 5 passes décisives) et a participé à l’Euro 2020. Il s’engage à l’Union Berlin pour la saison 2021-2022 mais ne joue pas. En manque de temps de jeu, il est prêté à Trabzonspor pour la seconde partie de cette saison. De retour à l’Union Berlin depuis cet été, il cire à nouveau le banc cette saison. Problème principal : choix de carrière.

Jakub Kiwior (22 ans, 9 sélections). Né à Tychy, Jakub Kiwior joue dans le club de sa ville avant de partir à Anderlecht en 2016. Il quitte la Belgique en 2018 et rebondit en Slovaquie, d’abord au FK Zeleziarne Podbrezova puis au MKS Zilina où il reste deux saisons entre 2019 et 2021, le temps de se faire repérer par la Spezia qui l’enrôle en 2021. Si les débuts en Italie se passent essentiellement sur le banc Kiwior s’impose rapidement et devient indispensable. Souvent cité dans la rubrique Mercato, il devrait sans doute quitter La Spezia prochainement. Malgré une Coupe du monde très décevante, il reste un grand espoir pour le futur de la sélection polonaise et devrait être un digne successeur de Kamil Glik.

Kamil Piatkowski (22 ans, 3 sélections). Formé au Zaglebie Lubin, il rejoint le Rakow Czestochowa alors en pleine ascension dès 2019 et avec lequel il remporte la Coupe de Pologne en 2021, juste avant de partir au Red Bull Salsbourg. Avec le club autrichien, il fait le doublé coupe-championnat en 2022. Souvent blessé, il joue peu (20 matchs) et tarde à confirmer les espoirs placés en lui. Problèmes principaux : blessures et choix de carrière.

Sebastian Walukiewicz (22 ans, 3 sélections). Formé au Legia et passé par le Pogon Szczecin (2017 – 2019), le solide défenseur central a ensuite rejoint l’Italie et Cagliari. Souvent titulaire mais aussi souvent blessé, il a été prêté à Empoli l’été dernier où il n’a disputé que trois petits matchs depuis le début de saison…Problème principal : choix de carrière.

Robert Gumny (24 ans, 5 sélections). Pur produit du Lech Poznan, Gumny s’est engagé avec le FC Ausburg en 2020. Depuis, il est titulaire indiscutable en Bundesliga.On peut toutefois regretter de ne pas le voir évoluer dans un plus grand club européen car même s’il a un temps de jeu important en Allemagne, il ne semble plus progresser ces dernières années. Problème principal : choix de carrière.

Michal Karbownik (21 ans, 3 sélections). Formé au Legia Varsovie et titulaire pour la première fois en Ekstraklasa, le 25 aout 2019 face au LKS Lodz, il offre une passe décisive au hongrois Nagy, la première de sept passes dé’ cette saison-là. Au mercato hivernal 2020-2021, Karbownik part à Brighton où il joue peu. La saison 2021-2022, il est prêté à l’Olympiakos Le Pirée où il n’a joué que 9 matchs. Lors de la saison 2022-2023, Karbownik est à nouveau prêté mais au Fortuna Dusseldorf en seconde division allemande où il retrouve du temps de jeu. Reste à savoir si cela sera suffisant pour se relancer… Problème principal : choix de carrière.

Les milieux

Krystian Bielik (25 ans, 9 sélections). Passé par le centre de formation du Lech Poznan puis par le Legia Varsovie (2014-2015, 6 matchs), Bielik s’est ensuite engagé à Arsenal où il n’a jamais joué car il a successivement été prêté en Championship, à Birmingham city (2017) puis à Charlton, en League one (2018-2019). En 2019, il a quitté les Gunners et a rejoint Derby County où il a enchaîné les graves blessures (ligaments croisés en 2019-2020 et déchirure des ligaments du genou en 2020-2021. Depuis l’été 2022, il est retourné en prêt à Birmingham city (Championship) et a réalisé une mauvaise Coupe du monde avec la Pologne. Avec un parcours en club chaotique, des blessures graves à répétition et niveau de jeu aussi faible, on se demande encore comment Bielik peut-il toujours être appelé en sélection…

Jakub Moder (23 ans, 20 sélections). Comme Gumny, Pucharz et Jozwiak, Moder est un pur produit du centre de formation du Lech Poznan. Après un prêt bénéfique pour lui, lors de la saison 2018-2019 à l’Odra Wodzislaw en deuxième division (31 matchs, 4 buts, 2 passes décisives), il s’impose au milieu de terrain du Lech Poznan lors de la saison 2019-2020. Il reste l’automne en Pologne où il participe à la campagne d’Europa league avant de rejoindre Brighton en janvier 2021 où il s’impose là encore au milieu de terrain. Même s’il s’est blessé en avril dernier (rupture du ligament) et s’il a manqué la Coupe du monde, Moder reste un grand espoir du football polonais qui devra peut-être rejoindre un plus gros club dans les mois à venir pour tenter de progresser encore un peu plus. Problème principal : blessures.

Szymon Zurkowski (25 ans, 7 sélections) Il passe la plupart du temps de la saison 2019-2020 sur le banc avant d’être prêté au FC Empoli en Serie B où il ne joue pas davantage qu’à la Fiorentina (7 matchs seulement). La saison suivante, Zurkowski reste à Empoli (toujours en Serie B) où il joue plus souvent et obtient la montée en Serie A avec le club de Toscane. La saison passée, Zurkowski s’est imposé au milieu de terrain d’Empoli puis il est revenu à la Fiorentina où il ne joue jamais. Convoqué pour la Coupe du monde 2022 avec l’équipe nationale, Zurkowski n’a pas joué la moindre minute. Problème principal : choix de carrière.

Bartosz Slisz (23 ans, 1 sélection). Formé au Zaglebie Lubin, il est arrivé au Legia à l’hiver 2020. Joueur clé du milieu de terrain du Legia et titulaire incontestable, il a gagné les titres de champion de Pologne en 2020 et en 2021 avec le club de la capitale.

Kacper Kozlowski (19 ans, 6 sélections) . Talent précoce, il est âgé de 15 ans et 10 mois, le 19 aout 2019 lors de son entrée à la 89ème minute du match qui oppose son club du Pogon Szczecin au Cracovia. Peu à peu, Kozlowski s’impose au sein de l’équipe première. 25 rencontres lors de la saison 2020-2021 et une participation à l’Euro où il joue contre la Suède et l’Espagne. En janvier 2022, Kozlowski rejoint Brigthon (11 millions d’euros) puis il est prêté à l’Union Saint Gilloise dans la foulée. Cette saison, il a rejoint Bartosz Bialek au Vitesse Arnhem en Eredivisie. Il n’a pas été appelé par Michniewicz pour la Coupe du monde 2022. Problème principal : choix de carrière.

Kamil Jozwiak (22 sélections, 3 buts). Pur produit du centre de formation du Lech Poznan, il a signé à Derby County (Championship) en 2020. Après une saison pleine en 2020-2021, il se retrouve écarté du groupe à partir de février 2022. Comme il avait besoin de temps de jeu en vue de la Coupe du monde 2022, il s’est engagé en MLS, au Charlotte FC, club de son partenaire de sélection Karol Swidersk.; Tout comme son ancien collègue du Lech Poznan, Robert Gumny, on peut regretter de ne pas le voir dans un club européen anglais, espagnol, français, allemand ou itallien car lui aussi ne paraît pas progresser ces dernières saisons. Problème principal : choix de carrière.

Przemyslaw Placheta  (24 ans, 7 sélections). Grand espoir du foot polonais, Przemyslaw Placheta est formé au Polonia Varsovie et au RedBull Leipzig. Lors de la saison 2018-2019, il est prêté à Bielsko-Biala en Fortuna (I Liga) et réussi sa première saison pleine avec 23 matchs joués (6 buts et deux passes décisives). Incisif et très rapide sur son côté gauche, il est alors vite repéré et recruté par le Slask Wroclaw. Au sein de l’élite polonaise, il réussit là encore une belle saison avec 8 buts et 6 passes décisives en 35 rencontres dont un doublé le 25 juin 2020 lors de la victoire 3-2 face au Cracovia. A l’été 2021, Placheta s’est engagé à Norwich, club avec lequel il accède et il découvre la Premier league. Exilé sur le côté droit, Placheta joue peu (il participe à 12 rencontres en entrant souvent en cours de jeu). Prêté à Birmingham city au mercato d’été 2022, il s’est blessé au tibia et n’a pas refoulé les terrains depuis le 27 aout. Problème principal : choix de carrière.

Sebastian Szymanski (23 ans, 20 sélections). Formé au Legia Varsovie, le petit génie du foot polonais a rejoint le Dynamo Moscou en 2019 et a enchaîné les belles prestations (86 matchs, 8 buts et 17 passes décisives). Après trois saisons en Russie, Szymanski a signé au Feyenoord Rotterdam l’été dernier où il s’épanouit et montre l’étendue de son talent à l’Europe entière (18 matchs, 7 buts et 4 passes décisives).

Les attaquants

Dawid Kownacki (25 ans, 7 sélections). Encore un joueur formé au Lech Poznan (2013-2017 – 117 matchs, 27 buts), il s’engage à la Sampdoria de Gênes où il joue deux saisons (40 matchs, 10 buts). En 2019, il rejoint le Fortuna Dusseldorf (Bundesliga), club avec lequel il descend en 2 Bundesliga en 2020. Souvent blessé, il se dit que l’attaquant polonais pourrait rejoindre le Borussia Mochengladbach en remplacement de Marcus Thuram ou le PSV Eindhoven l’été prochain…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s